ActualitéPolitique

RDC/Sud-Kivu : Un crash d’avion fait 3 morts à l’aéroport de Kavumu

RDC/Sud-Kivu : Un crash d'avion fait 3 morts à l’aéroport de Kavumu

Au total, 3 personnes sont décédées dans un crash d’avion survenu dans l’avant midi de ce mercredi 16 juin 2021 dans la province du Sud-Kivu.

Lukas Papademos

Le Gouverneur de cette contrée a confirmé ce bilan à travers un message posté sur son compte Twitter. D’après l’autorité de la province, L’aérodrome appartenait à la société Kin Avia et avait à son bord trois personnes dont deux pilotes. Cet avion a raté son décollage quelques minutes près de l’aéroport de Kavumu dans la ville de Bukavu.

Théo Ngwabidje Kasi qui a présenté ses condoléances aux familles des victimes, a affirmé qu’il suivait la situation de près.

«Je viens d’apprendre le crash d’un avion de la Société Kin Avia à son décollage de l’aéroport de Kavumu pour Shabunda. Le bilan fait état de 3 décès dont 2 pilotes, 1 passager et plusieurs biens perdus. Je présente mes condoléances aux familles éplorées et je suis la situation de près,» a-t-il écrit.

De son côté, la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) en RDC a, quelques heures plus tard, interpellé le gouvernement congolais sur la nécessité de procéder à l’agrandissement et la modernisation de l’aéroport de Kavumu.

Dans un communiqué de presse publié ce mercredi 16 juin 2021, son président national, Jean-Chrysostome Kijana, a estimé qu’il est « inadmissible » que plus de 60 ans après l’indépendance, une ville comme Bukavu manque un aéroport digne de ce nom, se contentant de cet «aérodrome de Kavumu» avec des infrastructures non-appropriés.

«L’élargissement et la modernisation de cet aéroport constitueraient non seulement un ouf de soulagement pour les opérateurs économiques, obligés d’aller prendre leurs vols au Rwanda ou à Goma, mais aussi et surtout, constitueraient une bonne alternative, en cas d’une grande catastrophe naturelle, comme celle intervenue récemment avec l’éruption du Volcan Nyriragongo à Goma,» a-t-il souhaité.

La NDSCI a demandé aussi aux services techniques à l’aéroport de quitter «l’amateurisme et la complaisance», en procédant très rigoureusement aux différents contrôles requis pour qu’un aéronef opère, pour épargner la province de ce genre de catastrophes.

Laisser un commentaire