ActualitéSociété

RDC : Plus de 230.000 personnes ont fui Goma à cause de l’éruption volcanique de Nyiragongo (Bintou Keita)

RDC : Plus de 230.000 personnes ont fui Goma à cause de l'éruption volcanique de Nyiragongo (Bintou Keita)

La représentation spéciale du secrétaire général de l’organisation des nations unies (ONU) en RDC a affirmé que le déplacement massif des populations du Nord-Kivu depuis l’entrée en éruption du volcan Nyiragongo est estimé 230.000 et cela continue un exode d’une ampleur quasi inédite.

Lukas Papademos

Bintou Keita l’a déclaré ce jeudi 3 juin 2011 au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée dans la capitale Kinshasa. Elle a souligné que le personnel de la Mission des nations unies est présent dans la ville de Goma pour venir en aide aux habitants restants.

« Selon le bureau de la coordination des affaires humanitaires, plus de 230.000 personnes ont été déplacées. C’est un exode d’une ampleur quasi inédite. Néanmoins, je tiens à le dire de la manière la plus claire qui soit, le personnel essentiel au soutien aux côtés des autorités congolaises nationales et provinciales est resté à Goma, n’a pas abandonné la ville et sa population. Je leur témoignage ici ma reconnaissance », a-t-il déclaré.

Bintou Keita, cheffe de la MONUSCO a rappelé que depuis l’entrée en éruption de ce volcan, ses troupes apportent de l’eau et de la nourriture aux populations en déplacement.

– Situation sécuritaire –

Par ailleurs, Bintou Keita a, devant les chevaliers du micro et de la plume, stipulé que la situation sécuritaire dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri est préoccupante dans la mesure où elle provoque un sentiment de fatalisme.

La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en République Démocratique du Congo a rassuré de son soutien aux FARDC pour restaurer « complétement » la quiétude dans cette région.

« La situation dans les deux Kivu et en Ituri, je le sais, provoque parfois le fatalisme et la résignation face à des tueries qui perdurent. Moi soyez-en rassuré, je ne suis ni fataliste bi résignée. Votre armée et votre police ont besoin de notre soutien et nous restons à leurs côtés en partenaire responsable et déterminé », a-t-il précisé.

Selon la même source, les célébrations de la journée des casques bleus ont été annulées. Bintou Keita a indiqué que cette décision est prise pour compatir aux événements malheureux survenus ces dernières semaines à Goma.

« Les événements à Goma nous ont forcé à annuler les célébrations de la journée internationale des casques bleus. Je souhaiterais leur rendre hommage. Je pense évidemment à celles et ceux qui ont trouvé la mort en République Démocratique du Congo, comme à notre collègue de Malawi récemment à l’âge de 28 ans. Je pense aussi à notre personnel national qui constitue l’essentiel de notre personnel civil et le souligne, strictement civil et qui apporte un soutien et une expertise indispensable à la mission », conclut-elle.

Il est à noter qu’à l’Est de la RDC, plusieurs groupes rebelles continuent de semer des attaques à l’encontre de la population malgré l’entrée en vigueur de l’état de siège décrété par le président Félix Tshisekedi.

Laisser un commentaire