ActualitéEducationPolitique

Bénin : Une délégation burundaise en visite pour s’enquérir « des prouesses » de la mise en œuvre des cantines scolaires

Bénin : Une délégation burundaise en visite pour s'enquérir "des prouesses" de la mise en œuvre des cantines scolaires

Une délégation burundaise, conduite par la première dame Angeline NDAYISHIMIYE, est arrivée mercredi 9 juin 2021 au Bénin pour s’informer de la mise en œuvre du programme national d’alimentation scolaire intégré au Bénin.

Laurent TONEGNIKES

Parmi d’autres membres qui font partie de cette délégation, il y a les ministres burundais de l’éducation nationale et celui de l’environnement, agriculture et élevage.

La « bonne » conduite du programme de cantines scolaires saluée par le programme alimentaire mondiale intéresse les autorités burundaises au plus haut niveau. L’intégration de ce programme dans les milieux ruraux et qui maintient les enfants défavorisés à l’école fait désormais du Bénin un exemple à suivre en la matière.

Pour le ministre burundais de l’environnement, agriculture et élevage, Déo Guide Rurema la délégation est venue apprendre.

« Nous sommes venus pour effectivement apprendre. Nous savons que le programme de cantines scolaires c’est un programme de développement parce que ça permet l’épanouissement intellectuel de nos enfants et nous sommes heureux. Ça se fait d’une manière avec une approche intégrée et nous félicitons le gouvernement du Bénin pour son engagement de haut niveau » , a-t-il déclaré à la presse.

Le programme de cantines scolaires est pris en charge presque que « totalement » par l’état béninois. Un modèle pour les pays africains, pense Déo Guide Rurema.

Ce programme implique plusieurs acteurs et permet d’offrir aux apprenants des repas locaux sains et équilibrés préparés à base des produits du jardin, fruit du label des parents d’élèves. Il permet également d’augmenter le taux de scolarisation des enfants, d’augmenter le taux de rétention des enfants à l’école et de leur donner des habitudes hygiéniques pour la sauvegarde de leur santé.

Le mécanisme de fonctionnement des cantines scolaires a donc été présenté à la délégation burundaise qui compte faire de même dans les écoles burundaises.

A la fin de la mission, la délégation est « très satisfaite » de cette initiative du Bénin. Le ministre Burundais de l’éducation nationale et de la recherche scientifique trouve « positif » l’engagement du gouvernement béninois pour une bonne gestion des vivres.

«L’aspect spécial que nous avons trouvé ici c’est l’engagement du gouvernement à la tolérance zéro pour toute personne qui voudra bien s’approvisionner sur la nourriture destinée aux élèves», a-t-il indiqué.

Cette visite qui s’inscrit dans la coopération Sud-Sud connaitra bientôt la visite d’une délégation béninoise au Burundi. Au cours de cette visite, la première dame du Burundi Angeline NDAYISHIMIYE a eu des échanges avec la première dame du Bénin, Claudine Talon.

Laisser un commentaire