ActualitéPolitiqueSociété

Bénin : « Il n’y a pas encore la paix en Afrique » dixit Paul ADAHOU président du réseau des organisations de la société civile de la CEDEAO ROSCAO

Bénin : "Il n’y a pas encore la paix en Afrique" dixit Paul ADAHOU président du réseau des organisations de la société civile de la CEDEAO ROSCAO

Dans le cadre de la journée internationale de la paix célébrée le 21 Septembre de chaque année nous avons rencontrer Paul ADAHOU président du ROSCAO réélu il y a quelques mois. Il s’est prononcé sur la problématique de la paix en Afrique et notamment dans son pays le Bénin.

Laurent TONEGNIKES

Les pays africains connaissent une paix relative avec des troubles ou des tensions politiques par endroit. Si le Bénin depuis l’avènement de la démocratie a connu une stabilité et une paix durable , Paul ADAHOU pense que ces dix dernières années cette paix à été fortement menacée et le Bénin semble perdre sa place de modèle de démocratie et de paix.

<<Au plan africain cette paix est fortement menacée non seulement pas les tensions internes dans certains pays mais aussi par le fait du terrorisme qui gagne du terrain. La situation au Sahel avec les problèmes de déplacés qui craignent les représailles de ces terroristes de l’Etat Islamique , de Boko Haram des rebelles et autres. <> au-delà des menaces djihadistes il y a le non respect des principes démocratiques et institutionnels qui menace la paix dans certains pays. Les derniers cas en Afrique sont la Côte d’Ivoire et la Guinée où la question de 3ème mandat a fortement secoué la stabilité de ces pays.>>

Pour une paix durable en Afrique Paul ADAHOU en appelle au respect des institutions , Au respect des engagements et a des actions fortes qui garantissent la paix. Les gouvernants doivent éviter toute action de frustration et rassurer les populations. Pour lui les gouvernants doivent impérativement respecter les constitutions de leurs pays et laisser les opposants jouer le rôle qui est le leur dans une nation.

A l’endroit de la jeunesse africaine , il demande une prise de conscience. « c’est à ce seul prix que la paix peut être durable. Une jeunesse consciente et engagée pour la paix loin des manipulations des acteurs politiques . Il recommande que les gouvernants et leurs opposants posent des actes de paix et ça doit être un combat de tous citoyens aussi , poser des actes qui garantissent la paix » a t-il conclu.

Laisser un commentaire