ActualitéCovid-19Santé

Afrique/Vaccins Covid-19 : l’Afrique compte moins de 1% des doses des vaccins de coronavirus (OMS)

Soudan du Sud/Covid-19 : Le Gouvernement détruit 60.000 doses d'AstraZeneca expirées avant leur utilisation

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déplore le fait que le continent africain compte jusque là moins d’un pourcent (1%) sur le total des doses administrées à ces jours dans le monde. Selon l’OMS, seulement 32 millions de doses ont été administrées en Afrique, sur un total de 2,2 milliards de doses.

Lukas Papademos

C’est le Dr Moeti Matshidiso, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique qui l’a affirmé ce jeudi 10 juin au cours d’une conférence de presse tenue au Congo Brazza et rentransmit sur internet. Selon elle, tout juste 2% du 1,3 milliard d’habitants sur le continent ont reçu une dose, et seuls 9,4 millions d’africains sont entièrement vaccinés. La moyenne mondiale de la population vaccinée est de 6,2%.

«Malgré de récentes promesses, seule la France a accru ses dons via le mécanisme de solidarité internationale COVAX, avec 1 million de doses destinées à huit pays en juin. Néanmoins, l’annonce prévue par le président américain Joe Biden, que les Etats-Unis achèteront et donneront un demi-milliard de vaccins Pfizer à 92 pays à faible revenu et à revenu intermédiaire/tranche inférieure, ainsi qu’à l’Union africaine, est un pas en avant important,»a-t-elle déclaré.

L’Organisation Mondiale de la Santé regrette également que « de moins en moins » de vaccins soient disponibles alors que le nombre de cas de Covid-19 en Afrique est en augmentation pour la troisième semaine consécutive. A en croire le Dr Moeti Matshidiso, 47 des 54 pays africains, soit près de 90 %, ne devraient pas être en mesure d’atteindre l’objectif qui consiste à vacciner 10% de leur population d’ici septembre 2021.

La même source indique que l’objectif ne peut être tenu à moins que l’Afrique ne reçoive 225 millions de doses supplémentaires.

« Alors que nous nous approchons des cinq millions de cas et qu’une troisième vague se profile, beaucoup des nôtres parmi les plus vulnérables restent dangereusement exposés à la Covid-19. Il a été montré que les vaccins permettent d’éviter des cas et d’empêcher les décès, c’est pourquoi les pays qui le peuvent doivent partager en urgence des vaccins contre la Covid-19. L’Afrique a désespérément besoin de ce partage de doses », a-t-elle souligné.

Il est à noter que différents pays africains, parmi lesquels la Côte ont rencontré plus de succès en ajustant leurs stratégies de déploiement du vaccin. Lorsque cela est possible, l‘OMS recommande d’étendre les vaccinations au-delà des grandes villes jusque dans les zones rurales, en donnant la priorité aux vaccins dont la date d’expiration est proche, en s’attaquant aux difficultés logistiques et financières et en s’efforçant de stimuler la demande du public pour les vaccins. Les attitudes envers les vaccins et l’acceptation de la vaccination varient d’un pays et d’une communauté à l’autre.

Laisser un commentaire